Bouton
Découvrir nos services aux États-Unis
Vous quittez le site de Fiera Capital. Veuillez noter que Fiera Capital n'offre pas de conseils en placement ni de fonds d'investissement aux États-Unis ou à des personnes résidant aux États-Unis. Les services-conseils en placement destinés aux personnes résidant aux États-Unis sont fournis par les sociétés affiliées américaines de Fiera Capital, soit Bel Air Investment Advisors LLC, Wilkinson O'Grady & Co., Inc. et Fiera Asset Management USA.

Rendement Absolu Obligataire

 Profil de stratégie (PDF)

Philosophie

Stratégie à rendement absolu offrant une solution supérieure pour la gestion des risques liés au cycle de taux d’intérêt. Cette stratégie offre la possibilité d’obtenir un rendement positif tant lors d’environnements de taux d’intérêt à la hausse qu’à la baisse. Sa capacité à prendre des positions de durée longues, neutres ou courtes, permet l’élimination potentielle des risques de taux d’intérêt.

Grâce à une stratégie fondamentale mettant l’accent sur l’anticipation des taux d’intérêt et grâce à des transactions tactiques à court terme, le fonds investit dans des titres à revenu fixe de grande qualité et très liquides, au Canada et aux États-Unis, et adopte des positions acheteur et vendeur dans des produits dérivés des pays du G8.

Par le biais d’une gestion disciplinée du risque, cette stratégie cible un profil risque/rendement supérieur ainsi qu’une corrélation minime avec les investissements traditionnels de revenu fixe et d’actions.

Équipe de Gestion

Christopher Laurie, MBA, CFA

Vice-président et gestionnaire de portefeuilles principal, Revenu fixe

Christopher Laurie est membre de l’équipe de Revenu fixe gestion tactique et est le gestionnaire principal des stratégies obligataires de gestion tactique, obligations à haut rendement, ainsi que de la stratégie de rendement [...]  Plus de détails


Derek Brown, MBA, CFA

Vice-président et gestionnaire de portefeuilles principal, Revenu fixe

Derek Brown est membre de l’équipe de Revenu fixe gestion tactique et est gestionnaire de portefeuilles principal pour les stratégies obligataires de gestion tactique ainsi que de la stratégie [...]  Plus de détails

Ils sont appuyés par un analyste ainsi que par notre équipe d’analyse du crédit.


Rendement (%)

 

1 Date de lancement : 30 novembre 2010

Commentaire mensuel au 28 février 2014

Le mois de février a été relativement plus positif que le mois de janvier. Les craintes entourant les marchés émergents se sont apaisées et la Réserve fédérale américaine a souhaité la bienvenue à sa nouvelle présidente, Janet Yellen. Après le creux de 2,57 % atteint le 3 février, le taux de l’obligation du Trésor américain à 10 ans a amorcé une tendance haussière lors du témoignage inaugural de Mme Yellen au Congrès, pour ensuite plafonner à 2,78 %. Les rendements, et même l’activité du marché en général, sont demeurés stables pour la majeure partie des deux dernières semaines de février, les Jeux olympiques et les mauvaises conditions climatiques maintenant l’activité des investisseurs à un minimum. Cette accalmie a peu duré, car les tensions géopolitiques en provenance de l’Ukraine ont dominé les manchettes dans la dernière semaine, d’où une baisse des taux de rendement des bons du Trésor vers la fin du mois. Ainsi, l’obligation américaine à 10 ans a terminé le mois à 2,65 %, soit une hausse de moins de 10 points de base pour le mois. Les écarts de crédit des obligations de qualité et à rendement élevé se sont resserrés en février, sous l’impulsion du sentiment favorable au risque. Les actions ont également connu un très bon mois, l’indice S&P 500 terminant en hausse de 4,6 % en dollars US.

Nous avons amorcé le mois avec un biais neutre, dans un contexte caractérisé par le départ de Ben Bernanke et l’apaisement des craintes à l’égard de plusieurs marchés émergents. Nous avons adopté une position vendeur (-2 ans) avant la communication du rapport sur l’emploi non agricole de février, car nous anticipions des données conformes aux attentes. Cette position vendeur a été accrue, à -5 ans, avant le témoignage semestriel de Janet Yellen, du fait que nous croyions que la Réserve fédérale allait maintenir le cap avec la réduction de son programme d’assouplissement quantitatif. Les taux de rendement ont poursuivi leur tendance haussière jusqu’à la dernière semaine, lorsque d’importants achats de fin de mois, conjugués à la crise en Ukraine, ont fait fléchir les taux de rendement de manière significative. Notre position vendeur a ainsi été stoppée. Nous maintenons une vue de position vendeur et tâcherons de reprendre une position vendeur au début de mars lorsque la tension en Ukraine aura diminué. 

Profil de stratégie (PDF)

Profil de stratégie