Bouton
Découvrir nos services aux États-Unis
Vous quittez le site de Fiera Capital. Veuillez noter que Fiera Capital n'offre pas de conseils en placement ni de fonds d'investissement aux États-Unis ou à des personnes résidant aux États-Unis. Les services-conseils en placement destinés aux personnes résidant aux États-Unis sont fournis par les sociétés affiliées américaines de Fiera Capital, soit Bel Air Investment Advisors LLC, Wilkinson O'Grady & Co., Inc. et Fiera Asset Management USA.

Rendement Absolu Obligataire

 Profil de stratégie (PDF)

Philosophie

Stratégie à rendement absolu offrant une solution supérieure pour la gestion des risques liés au cycle de taux d’intérêt. Cette stratégie offre la possibilité d’obtenir un rendement positif tant lors d’environnements de taux d’intérêt à la hausse qu’à la baisse. Sa capacité à prendre des positions de durée longues, neutres ou courtes, permet l’élimination potentielle des risques de taux d’intérêt.

Grâce à une stratégie fondamentale mettant l’accent sur l’anticipation des taux d’intérêt et grâce à des transactions tactiques à court terme, le fonds investit dans des titres à revenu fixe de grande qualité et très liquides, au Canada et aux États-Unis, et adopte des positions acheteur et vendeur dans des produits dérivés des pays du G8.

Par le biais d’une gestion disciplinée du risque, cette stratégie cible un profil risque/rendement supérieur ainsi qu’une corrélation minime avec les investissements traditionnels de revenu fixe et d’actions.

Équipe de Gestion

Christopher Laurie, MBA, CFA

Vice-président et gestionnaire de portefeuilles principal, Revenu fixe

Christopher Laurie est membre de l’équipe de Revenu fixe gestion tactique et est le gestionnaire principal des stratégies obligataires de gestion tactique, obligations à haut rendement, ainsi que de la stratégie de rendement [...]  Plus de détails


Derek Brown, MBA, CFA

Vice-président et gestionnaire de portefeuilles principal, Revenu fixe

Derek Brown est membre de l’équipe de Revenu fixe gestion tactique et est gestionnaire de portefeuilles principal pour les stratégies obligataires de gestion tactique ainsi que de la stratégie [...]  Plus de détails

Ils sont appuyés par un analyste ainsi que par notre équipe d’analyse du crédit.


Rendement (%)

 

1 Date de lancement : 30 novembre 2010

Commentaire mensuel au 30 juin 2014

Après un mois de mai relativement calme, la volatilité a fait un retour marqué sur les marchés financiers en juin. Le rendement de l’obligation du Trésor américain à 10 ans a amorcé le mois en hausse, à 2,48 %, soit près du creux atteint depuis le début de l’année, sous l’impulsion des investisseurs qui ont cessé de spéculer sur les décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne. La tendance haussière fut rapidement confirmée, car les bonnes données américaines sur l’emploi non agricole ont renforcé les perspectives de reprise économique et la possibilité d’une hausse des taux plus tôt que prévu. Cette progression a toutefois cessé à la mi-juin lorsque Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine, a maintenu des commentaires accommodants lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre du FOMC. Ainsi, les rendements à 10 ans ont rapidement chuté d’environ 7 pdb. Ils ont ensuite suivi une tendance baissière jusqu’à la fin du mois en raison des craintes géopolitiques, clôturant la période à 2,53 %, ce qui représente une hausse de seulement 5 pdb pour le mois. Les obligations corporatives et les actions ont été volatiles en juin, et les écarts des obligations de qualité et des obligations à rendement élevé se sont resserrés de 3 et 8 points de base, respectivement. L’indice S&P 500 a terminé en hausse d’un peu plus de 2 % US (+0,12 % en dollars CDN) après avoir atteint un sommet historique le 24 juin.

Nous avons amorcé le mois avec une position neutre, car les taux remontaient des creux atteints à la fin de mai. Nous avons d’ailleurs continué d’ajouter de la valeur au moyen de petites transactions tactiques. Nous avons adopté une position vendeur avant la rencontre du FOMC, mais avons été stoppés lorsque les commentaires accommodants de Janet Yellen, exprimés lors de la conférence de presse suivant la rencontre du FOMC, ont entraîné un rebond significatif sur l’ensemble de la courbe. Une position vendeur a de nouveau été prise par la suite, sur fond de craintes géopolitiques et de pressions baissières sur les taux. Cette position a été annulée avant la fin du mois en raison des incertitudes accrues observées sur le marché. Nous détenons toujours un biais généralement vendeur, mais nous demeurons à l’affût des risques techniques et géopolitiques à court terme.

Profil de stratégie (PDF)

Profil de stratégie