Un rappel des principes de base

 Pourquoi les obligations demeurent un volet important des portefeuilles des investisseurs 

 — Par l'équipe Gestion active et stratégique revenu fixe, Jean-Guy Mérette, Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Bond to Basics

 

Les obligations canadiennes ont enregistré un excellent rendement de presque 7 % en 2019 et, au début de la nouvelle année, certains investisseurs s’inquiétaient du fait que les obligations semblaient avoir perdu leur lustre. Après tout, les taux de rendement étaient à leurs plus bas historiques, les écarts de crédit étaient très faibles et l’économie nord-américaine ne montrait aucun signe de ralentissement. Cependant, l’éclosion de la COVID-19 a tout bouleversé et les obligations se sont avérées à être parmi les seules catégories d’actifs qui a dégager un rendement positif au premier trimestre, atténuant les importantes pertes subies par les actions dans la plupart des portefeuilles balancés. En dépit de la baisse marquée des taux de rendement, nous croyons qu’une stratégie active en obligations canadiennes a toujours sa place. Les obligations constituent un volet de base des portefeuilles depuis plus d’un siècle et personne ne devrait les négliger dans la conjoncture actuelle des marchés.