Général   |   10 janvier 2022

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Janvier 2022

Malgré des turbulences au début décembre, les marchés financiers ont terminé l’année sur une note positive. À l’amorce du dernier mois de l’année, la volatilité était omniprésente sur les marchés, alors que les investisseurs se préoccupaient des conséquences potentielles d’un resserrement de la politique monétaire et de la propagation du variant omicron sur l’économie mondiale. Les décideurs politiques du monde entier détournent graduellement leur regard des risques économiques passagers de la pandémie, en faveur de la menace posée par l’inflation. Les investisseurs ont toutefois regagné confiance vers la fin de l’année, en raison des données préliminaires qui ont démontré que le variant omicron était moins létal, ainsi que des espoirs voulant que la reprise économique mondiale puisse dissiper les craintes liées à la nouvelle menace sanitaire. Ceci étant dit, la volatilité des marchés financiers a refait surface au début de 2022, la perspective d’une politique plus agressive de la Réserve fédérale (Fed) inquiète les investisseurs au début de la nouvelle année.

Photo Market Updates Candice Bangsund
Président exécutif du Conseil
Photo Market Updates Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif

Les marchés boursiers mondiaux ont repris leur élan à partir de la mi-décembre, les investisseurs regardant au-delà des risques à court terme présentés par le variant omicron sur l’activité économique. L’indice MSCI tous les pays a gagné près de 4 % pour le mois et terminé tout juste en-dessous de son sommet historique. Tous les principaux indices ont progressé en décembre. Les actions des marchés développés ont poursuivi sur leur lancée face à leurs homologues des pays émergents.

Les marchés obligataires nord-américains ont affiché des rendements mitigés. Aux États-Unis, les taux de rendement des bons du Trésor américain ont diminué après que la Réserve fédérale (Fed) ait adopté un ton moins accommodant. En effet, les dirigeants ont accéléré le rythme du retrait des mesures d’assouplissement quantitatif et laissé entendre une hausse plus rapide du taux des fonds fédéraux, ce qui a entraîné une forte augmentation des taux de rendement à court terme. Cela a toutefois peu influé sur le segment à long terme de la courbe, puisque les perspectives d’inflation sont demeurées relativement stables. Au Canada, les taux de rendement des obligations du gouvernement canadien ont diminué, la Banque du Canada ayant maintenu le cap et conservé le langage dans son communiqué, qui aurait pu indiquer une hausse des taux au premier trimestre de l’année. Avant la rencontre, les négociateurs étaient presque convaincus que les taux allaient être relevés en janvier, mais ils ont revu leurs attentes après l’annonce du statu quo. Dans ce contexte, le marché obligataire américain a dégagé un rendement négatif de -0,3 % en décembre, comparativement à une hausse mensuelle de 1,7 % pour les obligations canadiennes.

Le dollar américain a été tiré vers le bas par le regain d’appétit envers le risque, qui a réduit la demande pour cette valeur refuge. Le billet vert a tout de même enregistré sa plus forte progression annuelle depuis 2015. Le huard s’est apprécié en tandem avec la hausse mensuelle du brut. D’ailleurs, le dollar canadien est la seule devise des pays du G-10 qui a gagné de la valeur face au billet vert en 2021. La Banque d’Angleterre a été bénéfique à la livre sterling lorsqu’elle a surpris les investisseurs en augmentant les taux d’intérêt en décembre. À l’opposé, le yen japonais a reculé du fait des attentes voulant que la Banque du Japon normalise sa politique monétaire après les autres banques centrales.

Le prix du pétrole brut a rebondi en décembre, sortant du territoire baissier de novembre grâce à l’apaisement des craintes entourant le nouveau variant et à la consommation d’énergie stable. L’or a aussi gagné de la valeur, alimenté par les investisseurs qui tâchaient de se protéger des pressions inflationnistes élevées, de même que par le repli du dollar américain. Le cuivre a été soutenu par l’engagement des dirigeants chinois à adopter des mesures de stimulation afin de contrer les pressions négatives sur la croissance et de stabiliser l’économie en 2022.

[…]

Perspectives connexes

Perspectives de placement & stratégie de portefeuille – T1 2022
Commentaire de marché
12 janvier 2022

Perspectives de placement & stratégie de portefeuille – T1 2022

Lisez notre dernier document trimestriel sur les Perspectives de placement & stratégie de portefeuille, qui présente une revue des marchés financiers pour le quatrième trimestre et nos perspectives pour les 12 à 18 prochains mois.
Market Updates Candice Bangsund
Général
3 décembre 2021

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Décembre 2021

La volatilité a repris de plus bel sur les marchés financiers en novembre.
Photo Market Updates Candice Bangsund
Président exécutif du Conseil
Photo Market Updates Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif